Isabelle Poti : « la Pole Dance m'offre des repères »


Dans Culture À l'unif
Marie-Laure Libueme A Mba

Photo : Isabelle POTI

Isabelle Poti pratique la Pole dance depuis deux ans en marge de ses études. L’étudiante de l’Université de Liège retrouve ses repères à travers cette discipline qui allie force et souplesse.

WhatsApp Image 2022-05-05 at 23.42.59 

Isabelle Poti, 24 ans, s’entraîne dans son club de Pole dance de l’Université de Liège deux fois par semaine. À la maison, elle revoit les différentes figures chaque jour afin de mieux assimiler son sport. ‘« J’éprouve une grande satisfaction et une libération après chaque séance », affirme-t-elle. Elle privilégie des entrainements le soir, pour ne pas impacter ses journées de cours. Actuellement en deuxième master en communication multilingue à l’Université de liège, elle arrive à concilier sport et études sans problème.

Bénéficiant déjà d’une facilité sportive, le cœur d’Isabelle Poti a choisi la pole dance comme première discipline. Issue d’une famille de sportifs, elle commence l'activité physique très jeune avec la marche, la natation et le yoga. Aujourd’hui, elle s’affirme en tant que danseuse de Pole dance. Son amour pour cette discipline naît de sa rencontre avec sa meilleure amie, amatrice de ce sport.

Ayant vécu une romance avec un copain jaloux, Isabelle trouve en la pole dance le moyen de reprendre le contrôle de son corps et de son esprit. Étant naturellement hyperactive, le sport l’aide à canaliser son énergie. Sa phrase fétiche, « power, you can do it », la motive à chaque entrainement lors de l’exécution d’une figure. « Il ne faut pas se dire qu’en pratiquant la pole dance une fois par semaine, on va très vite évoluer. Il faut y revenir tout le temps », souligne-t-elle. Elle précise également que ses débuts ont été difficile. « J’avais l’impression d’être une moins que rien ». Sans compter son handicap : une scoliose impactant sa grâce et qui l’empêche de bien cambrer son dos. Bien entourée à ses débuts, Isabelle a pu compter sur la solidarité de ses consœurs, et elle en est reconnaissante.  

Isabelle souligne les bienfaits de la pole dance sur sa personne. Physiquement, elle gagne en muscles, surtout au niveau de ses bras. Elle travaille tout le corps et s'améliore en tonicité et en souplesse. Elle reçoit également des compliments sur son physique, ce qui, naturellement, augmente la confiance en soi. Mentalement, elle se sent plus libre, plus épanouie. Elle se redécouvre, en quelque sorte.

Son rêve est de participer à un championnat de pole dance. Ses copines constituent sa principale motivation. Elles l’encouragent à se surpasser à chaque fois et à donner le meilleur d’elle-même. Isabelle Poti ambitionne aussi de donner des cours de pole dance à l’avenir. Maitrisant le français, l’anglais, l’allemand et le néerlandais, elle y arrivera assurément ici et ailleurs. Elle voudrait en faire un travail à mi-temps. Quand on tient bon la barre, il reste possible de se nourrir en pratiquant sa passion.

 

Partager cet article